C’est quoi l’anorexie ?

C’est quoi l’anorexie ?

Par Laurence Marion

Au-delà du fait que Cœur de Pirate, Marilou, Jessica Alba et Lady GaGa, pour ne nommer que celles-ci, soient toutes des personnalités publiques, elles ont toutes un autre point commun avec moi : elles ont toutes dues faire face à l’anorexie.

En cette semaine de la sensibilisation aux troubles alimentaires, je trouve important d’aborder ce sujet que j’ai longtemps voulu garder secret.

Trouble et santé mentale

Tout d’abord, il est important de mentionner que l’anorexie est à la fois un trouble alimentaire (relation malsaine avec la nourriture) et un problème de santé mentale. On ne fait pas le choix pas d’être anorexique. Il y a de nombreux facteurs sociaux, environnementaux et personnels en cause.

De nos jours, nous vivons dans une société où l’apparence prend une grande place. Malgré que l’on accepte de plus en plus les silhouettes de tous genres, de nombreuses personnes souhaitent atteindre la taille 00. Qui n’a jamais entendu une amie ou un membre de son entourage mentionner qu’il ou qu’elle n’aime pas son poids et qu’il ou qu’elle songe suivre un régime. Pour certain, le régime se terminera après quelques semaines ou mois et il n’y aura pas d’impacts négatifs considérables. Cependant, pour d’autres, ils se retrouveront à glisser tranquillement vers l’anorexie.

Une pente descendante 

Ces personnes commenceront à retirer certains aliments de leur alimentation, car ils vont les considérer néfastes/interdits pour eux (sucre, viande, pâte, jus, etc.). Par la suite, il se peut qu’elles calculent toutes les calories ingérées et leurs dépenses énergétiques afin de s’assurer d’être toujours dans le négatif
(plus de calories brûlées qu’ingérées). Certains jeûneront, d’autres feront du sport de manière excessive pour parvenir à perdre le plus de poids possible.

Au fur et à mesure que la maladie s’aggrave, les effets sur le corps se fond sentir plus sérieusement. La perte de poids est tellement grande qu’il n’est pas rare de ne voir que de la peau sur les os. De plus, certaines filles n’ont plus leurs règles, elles auront toujours froids et n’auront plus d’énergie.

Socialement, on remarque que les personnes atteintes d’un TCA ont
tendance à s’éloigner et s’isoler de leurs ami(e)s et famille, et à ne plus vouloir manger en public ou avec d’autres personnes. Lorsque celles-ci réalisent que quelque chose cloche, le mal est déjà fait. La maladie a pris le contrôle de leur vie et il est très difficile pour ces personnes de s’admettre qu’elles ont besoin
d’aide.

Vers la guérison

Le processus de guérison commence le jour où la personne atteinte d’anorexie décide de se prendre en main et de se sortir de la maladie. Pour avoir passé par là, je peux vous garantir que ce processus s’échelonne sur plusieurs années. Non seulement faut-il recommencer à manger les aliments qu’on s’interdisait et reprendre des kilos, mais il faut aussi travailler sur soi-même afin de comprendre l’individu que nous sommes et apprendre à s’aimer avec nos imperfections.

Lorsqu’elle entreprend son processus de guérison, elle a besoin de support, d’amour et de patience de la part de son entourage, car elle avancera à petits pas (très petits pas). À mesure que les petites victoires s’accumuleront, la
personne deviendra plus forte que l’anorexie et elle réussira à la mettre dans une boîte dans sa tête.

Malgré le fait que l’anorexie soit un moment sombre dans la vie d’une personne qui en est atteinte et de sa famille lorsqu’elle le vit, je peux vous affirmer que lorsqu’on parvient à vaincre le trouble alimentaire, la vie redevient « normale » et tout le monde grandit de cette expérience. Toutefois, il faut aller au rythme de la personne et lui laisser le temps de guérir.

À toi qui combats l'anorexie

Pour ceux qui combattent l’anorexie jour après jour, ne lâchez pas.

Je sais qu’il est difficile de devoir manger trois gros repas par jours et trois collations, alors que les gens autour de vous ne le font pas.

Je sais qu’il est difficile d’accepter le poids qu’on prend. Je sais qu’il est difficile d’accepter que parfois les autres portent des jugements négatifs à votre endroit à cause de l’anorexie.

Je sais qu’il est difficile de devoir composer avec l’étiquette « anorexie » même un coup qu’on est rendue plus forte que la maladie (même des années plus tard).

Toutefois, il ne faut pas avoir honte de cette partie de votre histoire, car elle vous permet d’être la personne que vous êtes maintenant. Dans la vie, tout finit toujours par se régler (même un trouble alimentaire).

La vie fini toujours par nous sourire et être douce avec nous.


10 commentaires


  • Diane et Yves Devin

    Nous avons que des petits mots pour une grande épreuve que tu as traversé . Tu es un bel exemple pour tous ceux qui passent ou passeront à travers . Nous sommes fier de toi , de la grande personne que tu es . Nous te souhaitons beaucoup de bonheur et en double afin de rattraper ces dures années . A une grande dame qui a montré beaucoup de courage et de la résillance. On t’aime xoxo


  • Chantal Gariepy

    Bravo Laurence. Je suis fière de toi. Ton témoignage est inspirant et j’espère que la vie va toujours sourire et être douce pour toi et au personnes auprise de l’anorexie.


  • Lorraine Pelletier

    Bravo Laurence pour ton beau témoignage. Ton cheminement n’a pas toujours été facile mais il a fait de toi la bonne et belle personne que tu es devenue. Je suis fière de toi et je t’aime beaucoup. Mamie xxx


  • Josée Gagné

    Tu es très inspirante et tu es un modèle de courrage et de détermination. J’entends et je perçois très bien à quel point ton cheminement vers la guérison à été difficile et je t’en félicite. Je te souhaite de continuer d’être douce envers toi-même. Prends soin de toi ! 🥇


  • JOSÉE

    Bravo ma Laurence. Je suis fière et très heureuse pour toi. Tu es une jeune femme très forte et la beauté est toujours à l’intérieur de soi.


Laissez un commentaire